Les Voies de Sofiah

15 octobre 2010

Ma Clairière

Cet endroit qui est devenu ma Chambre intérieure ne cesse de me réserver des surprises. Je ne m'en suis pas rendue compte tout de suite. Mais l'endroit a beaucoup changé depuis que je m'y rend. Au départ je ne m'en rendais pas compte, mais l'endroit était sombre, tout était touffu autour de mon Arbre. Les sentiers des directions n'y apparaissaient pas clairement. Ils n'étaient pas engageants ces sentiers.

Depuis quelques temps, lorsque je médite, je me sens respirer, c'est lumineux, une clairière est en train de se former autour de mon Arbre. Vers le Nord et l'Ouest, il y a encore bien du débroussaillage à faire. Mais les sentiers sont plus larges, je m'y aventure de plus en plus loin. Mon Arbre qui a vrai dire était plus un arbrisseau lors de mes premières visualisations, se redresse, grandi, devient plus fort.

Ce que j'en retient? C'est aussi que mes mondes intérieurs génèrent leur propre protection. Les lieux que je ne suis pas prête à explorer ne se présentent pas facilement, se dérobent à moi. J'en retient aussi que je dois continuer à nettoyer, regarder les choses en face, faire remonter un à un les souvenirs, les sensations, démêler les fils, trier, ranger.


07 octobre 2010

Cela fait plusieurs mois que d'une façons générale cette thématique de la dualité me hante (voir ici pour l'autoportrait)

http://p2.storage.canalblog.com/22/50/619655/55719610.jpg

Au cours de l'année écoulée, en me reconnectant à moi-même, j'ai beaucoup créé. Dans des tas de domaines. Je ne dors plus beaucou, mais j'ai repris tout un tas d'activités laissées de côté depuis des années. La Voie/les Voies/La Voix. Elles sont multiples, toutes m'enrichissent. Tout est lié.
Et pourtant.

Et pourtant, il y a des tas d'énergies. Introspection/Expension. Lumière/Ombre. Solitude/Partage.

J'avais crée ce lieu dans un but précis et introspectif qui me manque à présent et dont je souhaite reprendre l'étude.
Ma Voie Créative s'exprimera désormais ici: http://aboudoir.wordpress.com/
   

Posté par Sofiah à 15:38 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

24 septembre 2010

Gratitude Friday XII

54603659_p

 

Cette semaine je voudrais remercier Brigid de faire circuler en moi autant d'énergie, d'inspiration, et de me donner la force de rendre réelles une bonne partie de mes envies créatives. Je la remercie de mettre sur mon chemin toutes ces opportunités de remplir ma "mare créative", de rendre si faciles les démarches que j'ai entreprises cette semaine.

Je remercie l'Ancienne pour mes cheveux blancs. Oui, étrange n'est-ce pas. Ils continuent à apparaître. Je n'ai toujours pas l'intention dans l'immédiat de tenter de les cacher.Je les honore. Je garde en mémoire comme si c'était hier cette incroyable apparition. Je suis heureuse de ces années qui passent. Je suis heureuse et même fière du chemin que j'ai pu parcourir. Je suis heureuse de ces cheveux qui montrent que, non, je n'ai plus 20 ans (quoi que... à 20 ans, ma sœur en avait déjà pas mal !). Je n'ai plus 20 ans, et je n'ai plus les mêmes certitudes buttées et agressives que j'ai pu avoir à 20 ans. Que je suis reconnaissante de voir toute cette force tranquille, toute cette certitude douce et évident émerger dans ma vie !

Un grand merci à B. d'avoir pris du temps pour nous contacter et nous voir alors qu'elle n'avait que deux jours à passer en ville. Son rire, sa bonne humeur et son éternelle jeunesse sont les plus belles leçons qui soient.

Je remercie Nolwenn de m'avoir mise sur la voie de 21 secrets.

Merci pour cette merveilleuse journée à la plage. Habiter si près de la mer que l'on puisse y faire un saut quand le soleil pointe le bout de son nez, encore un rêve d'enfant qui se réalise.

Merci pour l'amour et la sensualité.

Merci à l'Univers qui me laisse lui chuchoter mes rêves et lui confier mes souhaits.

Posté par Sofiah à 21:27 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

23 septembre 2010

Mabon

Et la roue tourne. L'euphorie du dernier Solstice d'été me semble encore hier que déjà l'automne pointe le bout de son nez.

A chaque sabbat qui passe, je me rend compte que je perçois leurs énergies de plus en plus "finement". Comme si chaque année était une occasion d'enlever un voile de plus sur les mystères des mondes.

J'aime les Équinoxes. Ils n'ont pas la puissance des Solstices bien sûr. Mais j'aime ces instants d'équilibre, comme des bulles suspendues dans l'air. Cet équilibre est peut-être aussi ce qui nous relie tous sur cette Terre aux astres. Aujourd'hui, le jour sera l'égal de la nuit dans chaque endroit de la terre.

Je sens une Pleine Lune très forte. La lune est montante, monte de plus en plus haut au dessus de la mer chaque soir.

  Mabon_Autel_02

   

J'ai donc placé cette journée sous le signe de l'Eau. Même sur mon autel, pour le choix des pierres, des offrandes. Pour l'attention particulière que j'ai porté lors de ma douche rituelle avant la célébration. Pour l'attention particulière que j'ai porté à mes émotions aussi.

   

Mabon_Autel_element_eau

 

Je suis très touchée par la très belle et douce énergie qui s'est dégagée de cette célébration. J'ai juste essayé d'exprimer au mieux ma gratitude envers ma chère Déesse, qui ne cesse de ma guider. Tous les petits signes, les petits mouvements qui se produisent pendant un rituel me touchent toujours beaucoup. De l'harmonie, de l'équilibre, mais surtout une direction, un cap à suivre, voilà ce que me souffle Brigid.

 

Mabon_Autel_divination

 

J'ai demandé des indications sur la voie à suivre, les questions à méditer d'ici le prochain Sabbat. Les réponses sont plus qu'intéréssantes et tellement dans le sens de ce que je fais en ce moment que j'en suis toute émue. Je les approfondirais ce week-end.

J'ai prié. Prié pour rester toujours sur la voie de l'harmonie et de l'équilibre. Prié aussi pour ceux qui me sont chers, pour toutes ces personnes dont la rencontre est toujours une bénédiction pour moi et qui forment ma véritable famille. Et j'ai remercié. Remercié pour toutes ces émotions qui font de ma vie un incroyable tableau, riche et coloré.

Que la Grande Déesse bénisse tous ces autels en son honneur à travers la terre. Qu'elle me bénisse et me garde sous sa protection.

Posté par Sofiah à 23:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

22 septembre 2010

Mabon et l'Eau - II

Je continue donc mes réflexions aquatiques.

Il y a quelques semaines, non, mois, puisque c'était en juin, j'ai fini ce tableau. Ça me fait même drôle d'écrire "ce tableau". En réalité, c'est même le premier que je fais sur châssis. J'ai réussis à prendre sur moi pour aller au delà de mes peurs et à "me jeter à l'eau".

 

Elemental_Eau

 

Et je me suis donc littéralement jetée à l'eau. Je l'ai réalisé relativement rapidement. En deux jets en fait. Le premier pour le dessin. Qui a ensuite attendu quelques nouvelles semaines d'hésitations jusqu'à ce que je passe aux "choses sérieuses", la peinture, en deux soirées. Et ensuite ? Et bien ensuite il a un peu été victime du "ce n'est rien", "ce n'est pas si important"  merveilleusement décrit par Julia Cameron au chapitre 3 que je viens de commencer à feuilleter (p. 125)

"De nombreux artistes commencent une œuvre d'art, avancent bien et, lorsqu'ils sont près de la fin, éprouvent le sentiment que, mystérieusement, le travail s'est vidé de tout mérite. Cette œuvre n'en vaut plus la peine. Pour les thérapeutes, cette poussée soudaine de manque d'intérêt ("Cela n'a aucune importance") se rencontre fréquemment chez ceux qui veulent nier la douleur et éviter la vulnérabilité."

Édifiant n'est-ce pas? Et bien, même si j'avais fini mon tableau, que je me disais vaguement pendant que je le faisait que je mettrais bien une représentation de la Déesse sur mon autel. Et bien une fois terminé, je l'ai laissé de côté. Je n'avais même pas pris la peine de méditer dessus/avec. Quand à réorganiser mon autel pour lui faire une petite place... Ça ne m'était plus venu à l'idée. Ni même il ne me serait venu à l'idée de prendre un peu de recul, de le regarder, et de me dire "Ça y est, tu as accomplis quelque chose. Un vrai tableau. Sur une vraie toile. Et tu l'as fini. Il est terminé. Tu t'y es mise, et tu l'as terminé." Non, bien sûr.

 

En y réfléchissant ce midi, je me suis rendue compte qu'il pouvait peut-être m'ouvrir au monde de l'Eau. D'ailleurs, en y regardant de plus près, je vois aussi qu'il est lié à deux autres peintures faites l'année dernière, mais j'y reviendrais.

Il est aujourd'hui sur mon autel. Au delà de l'aspect esthétique, il est mon support de méditation.

 

Elemental_Eau_1

Comme la Fleur Sacrée du Lotus, apprendre à pousse en eaux troubles, aller vers la surface

   

Elemental_Eau_2

Rester souple comme le roseau. Le lien pour réconcilier Eau et Air?

 

Elemental_Eau_3

Oser aller encore plus loin dans le monde des émotions ?

 

Eau / Intuition / Rêves / Emotions

Après le Feu de l'été, l'Eau arrive à présent. C'est cette Eau qui peut pénétrer la Terre pendant l'hiver. Pour la purifier. Mais ce processus de Purification va aussi de paire avec une sorte de pourrissement de ce qui n'est pas nécessaire. Mais c'est bien aussi aussi cette Eau qui fera le lien entre Air et Terre, qui nourrira aussi la graine que l'on sèmera bientôt. Le cycle recommencera.

"Lors de vos méditations précédentes, vous "voliez haut": maintenant, il vous faut revenir à un enracinement plus profond dans la terre et vous engager dans uns spirale intérieure de contemplation." Le Pilier d'Isis, p. 281.

"l'Eau a pour signification spirituelle l'équilibre, l'amour, les émotions, le mystère, la naissance, le cycle menstruel, le savoir secret. Ses dons physiques sont la purification, l'hydratation créatrice de vie, le rafraichissement, l'apaisement, le sang et les fluides du corps." La Bible de la Magie Naturelle, p.83 (un bouquin bof-bof, mais comme quoi...)

"A cette fête, on se tient entre les piliers de lumière et d'obscurité, prêt à descendre dans la longue nuit de l'année en compagnie des Déesses dont les mythes sont associés à l'Autre Monde. [...] on se prépare à la descente dans les profondes ténèbres créatrices des six mois qui viennent. Tout comme les grains germent dans l'obscurité de la terre fertile, on continue à se développer en se préparant au silence dans le noir, en atteignant le tréfonds consacré à la régénération intérieure et en y puisant des trésors de créativité et de savoir spirituel.

[...]

Si Yule est le minuit de l'année, Modron est son crépuscule. Dans ce clair-obscur, on amène avec soi dans les ténèbres autant qu'on peut de la force du Soleil à son apogée à Litha." Idem, p. 73

Pour les sources, celles qui ne sont pas cités sont soit des évidences, soit issues de ma bibliothèque, dont j'ai mis la plupart des ouvrages commentés dans mon e-store ici.



Mabon et l'Eau

La roue tourne. Je prépare ma journée de demain. Quelque chose de simple. J'ai besoin de simplicité. Je cherche une méditation appropriée. Celle du Pilier d'Isis me plaît. Celle de Mara Freeman (Vivre la tradition Celtique) aussi. J'ai la soirée pour relire les deux et décider. Je serais sans doute levée à l'aube. Mon âme s'impatiente presque de ce moment !

En remettant le nez dans ma roue de l'année, je remarque les correspondances... Eau. J'ai depuis quelques semaines entrepris de me concentrer un peu plus sur l'élément eau. C'est un élément que j'ai du mal à appréhender.

Comment ? Pourquoi ? Est-ce parce que c'est l'élément qui régit le monde des sentiments ?

Art_Journal_Roue_Ann_e

 

Pourtant, petite j'adorais l'Eau. La Mer. Rester des heures dans mon bain. Patauger.

Et puis je ne sais à quel moment, j'ai commencé à détester la pluie, l'eau, même boire de l'eau, ou laver à grande eau. Peut-être est-ce aussi lié, il faut dire que malgré mon âge pas si avancé que cela, mes articulations servent souvent de baromètre. A l'époque ou je vivais toute l'année en Bretagne, il m'arrivais certains jours d'avoir tellement mal que je pouvais à peine marcher.

Oui, c'est probablement lié.

Même sur mon autel, cette élément a du mal a y trouver sa place. Oui, même en ce moment. Souvent c'est un coquillage. mais je me rend bien compte du mal que j'ai à faire l'effort de mettre un simple bol d'eau une fois de temps en temps. Alors qu'encens, pierres et bougies font partie de mon quotidien, où que je sois, même en voyage. J'aime toujours autant la mer, les sources et les fontaines. Mais ma relation avec cet élément n'est pas harmonieuse, pas sincère même je dirais.

Mais cet élément m'appelle. Il m'appelle à ne pas me détourner. Il m'entoure, cherche à me dire des choses.

Dans mes grimoires :

"Le besoin fondamental de l'Eau est d'être relié. L'indifférence lui est insupportable. Les émotions représentent pour l'Eau un vecteur de communication incontournable. C'est l'élément le plus à l'aise avec sa partie inconsciente, avec la face sombre de l'homme."

C'est l'élément de l'empathie, et peut-être est-ce aussi ce qui me fait peur. Moi qui le suis trop, et parfois tellement sans contrôle que je dois me "fermer" pour ne pas être emportée par ce que peuvent ressentir les autres. Je vois bien que j'ai bien souvent pris les émotions des autres pour les miennes tellement elles réussissent à me pénétrer. Je sais que c'est une sorte de don. Et qu'avec ce don j'ai très probablement des choses à accomplir. Que je ne peux simplement le rejeter en me disant que c'est trop dur.

"L’élément eau a une relation particulière avec votre inconscient. Il peut faire passer certaines informations de l’inconscient au conscient."

Peut-être est-ce l'effet de mes pages du matin que je fais avec relativement d'assiduité. Je sais, je sens, que des informations essentielles essaient de passer le voile entre les mondes. Et je sais que je bloque encore. Un mélange de peur, d'angoisses, d'hésitations avant de sauter, de flemme, d'envie de rester dans ce qui m'est connu et rassurant. Oui, la peur de mettre en danger l'équilibre dans lequel je me trouve aujourd'hui.

Mais le mouvement et le changement ne sont-ils pas nécessaires pour maintenir cet équilibre sacré?

17 septembre 2010

Gratitude Friday XI

Aujourd'hui vendredi, je suis heureuse tout simplement.

54603659_p


Je bénie 1000 fois le nom de ma chère Brigid qui se réinvite dans ma vie. Ce n'est pas la première fois qu'elle se réinvite à la fin de l'été. Comme s'il fallait vivre chaque moment pour ce qu'il est. Préparer la saison sombre, oui, mais en vivant encore dans la lumière.

Je bénie Gaïa pour toutes les richesses de cette fin d'été, ces fruits remplis de soleil, pour l'eau des fontaines, pour le vent, pour le sel de l'océan, pour les magnifiques forêts que j'ai traversées, pour ces magnifiques rochers plein de messages. Gaïa, non seulement tu nourries mon corps, mais surtout tu fais vibrer mon âme et mon esprit par toutes ces couleurs, ces sensations, ces goûts, ces odeurs. Merci pour le plaisir que tous tes présents me procurent.

DSC_0078

Je bénie la Triple Déesse de mon montrer son visage d'ancienne sous les traits de M. Son amour qui ne demande rien en retour, sa gentillesse, sa tendresse m'ont émue jusqu'au larmes... Et c'est un bonheur de déguster ses merveilleuses tomates qui ont elles aussi reçu tant d'amour.

DSC_0090

 

Je bénie aussi les mains de mon cher et tendre, qui en plus d'être un merveilleux musicien, sais nous sortir des pires situations, réparer l'irréparable (même mon antiquité de voiture), bidouiller (même un ordi qui n'a plus de carte vidéo). Je béni la source qui l'inspire ainsi et nous permet de garder les objets plus longtemps. Cette semaine encore, il m'a plus qu'étonnée.

Je béni toutes ces personnes que j'ai croisées cette semaine, que je ne reverrais jamais, qui ont été tellement bonnes et compréhensives avec moi, que je me demande encore comment il est possible de rencontrer de si belles personnes. Merci à l'Univers de me montrer si clairement que c'est aussi mon devoir d'accepter la bonté des autres. Que si je ne sais pas recevoir, comment les autres auraient-ils la possibilité d'exprimer toute leur bonté et leur générosité ?


Posté par Sofiah à 14:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Semaine 2 - Retrouver le sentiment d'identité

Après donc cette première semaine passionnante pour moi, ou sont ressorties plein de choses, de souvenirs, de détails dont je ne soupçonnais même pas l'existence, je passe avec bonheur à la découverte de la semaine # 2. Le but de la semaine est de "se définir soi-même" "dessiner de nouvelles frontières" "s'approprier de nouveaux territoires"

1~ Devenir Sain d'Esprit

Avoir confiance en soi. Tout un programme. Comme je le remarque souvent, ce qui paraît le plus simple est si difficile à mettre en pratique.

Et pour celà... éviter la moindre "pensée toxique", à travers notamment les affirmations positives.

2~ Camarades Pernicieux

La créativité fleurit lorsque nous nous sentons en sécurité et lorsque nous nous acceptons.(page 85)

Donc, pour le sentiment de sécurité, c'était la semaine 1. Est-ce que je me sens plus en sécurité à présent ? Pas encore totalement. Mais je sens que j'ai le droit et le devoir de me protéger, et que c'est possible de se protéger. C'est déjà pas si mal. Mais s'accepter ? M'accepter ? Je suis loin de ne pas m'aimer, c'est sur. Mais de là à accepter que je puisse aller si facilement vers mes rêves ? Que je le mérite ?

Soyons particulièrement vigilants à propos de toute remarque relative à votre égoïsme ou à votre changement. [...]Il est facile de manipuler les artistes bloqués en faisant agir la culpabilité. (page 87)

Ce n'est pas tout à fait d'actualité, mais justement dans mes pages du matin de ces derniers jours (certainement parceque j'avais déjà lu à plusieurs reprises ce chapitre), plusieurs épisodes sont revenus à ma mémoire de périodes ou j'avais voulu aller de l'avant, d'occasions que j'avais ou j'aurais voulu saisir, mais ou les personnes avec qui je travaillais se sont littéralement mises en tête de me détourner de ces objectifs. Plus d'une bonne idée abandonnée parce que quitter son confort pour aller vers l'inconnu fait toujours peur.

Parmis les bénéfices à rester un artiste bloquer, il y en a un que je connais fort bien, un compagnon de longue date. Celui de garder dans un coin l'excuse du "si je le faisais, je le ferais certainement mieux que lui/elle"; Et pourquoi est-ce que je ne le fais pas alors ? Elle est tellement confortable cette position !

3~ Les Importuns Tyranniques

Faudrait que je vérifie le texte original en anglais. En français je trouve que la formule n'est pas très heureuse, mais les exemples de sabotage de l'entourage que donne Julia Cameron sont plus que clairs et parlants. mais une fois de plus, il est tellement plus simple d'y voir clair dans un récit qui concerne d'autre que dans sa propre vie, son propre jeu.

En fait, je dirais qu'il y a deux sorte de ces saboteurs. Ceux du même milieu artistique et l'entourage en général.

Inutile de m'étaler la-dessus, dans ma vie ils ont été si nombreux, que j'ai presque l'impression d'avoir été un aimant à saboteurs toute ma vie ! Mes pages du matin se remplissent de tous ces souvenirs et épisodes qui me reviennent en mémoire. Presque de quoi en sortir un roman.

Pour ceux de la première catégorie, la vraie question dans mon cas serait même de savoir si je m'entoure délibérément de personnes qui tenteront par la suite de saboter mon travail, ou si au départ tout n'est pas si simple, et si ce sont mes évolutions successives qui font que je dois évoluer sans eux ?

Pour ceux de la deuxième catégorie, entre ma famille et celle de mon chéri, pas de doutes, c'est aussi bien d'un côté que de l'autre. Evidamment, je suppose que plus l'on fait des choix de vie un peu inhabituels, comme des déménagements, des choix professionnels parallèle, des reprises d'études, et plus les réactions sont violentes. La dernière en date ? La grand-mère de mon cher et tendre, qui, à force de caprices parce qu'elle ne voulait ni vivre seule, ni chez sa fille, est en train de dilapider toutes ses économies dans une maison de retraite qu'elle a choisi, se plaint d'être seule, abandonnée, et bla bla bla... Juste au moment ou de notre côté nous faisons des projets de vie, juste au moment ou nous remontions la pente. Comme par hasard. De tentative de culpabilisation en maladies imaginaires, de manipulations en pseudos excuses, tout est bon. Peut-être ais-je un peu appris de mes erreurs passées ? Toujours est-il que cette fois-ci j'ai pris les devants, je suis mariée, mon mari est fils et petit fils unique, sa mère n'a pas des revenus fabuleux, mais il est absolument hors de question que cette histoire nous retombe dessus. D'autres solutions sont possibles, et je n'aurais aucun état d'âme à penser à mon bonheur d'abord.

En fait, dans le domaine de ces saboteurs, j'ai l'impression que dès que je me débarrasse de l'un d'eux, un autre pointe le bout de son nez. Est-ce le cours normal des choses ? Ou est-ce moi qui inconsciemment laisse toujours cette place vacante pour que le saboteur suivant puisse s'y installer ? Enfin, je la laisse de moins en moins cette place, mais ils essaient quand même de s'incruster...

 

Art_Journal_La_Clef

De nouveaux territoires ? Explorer sous la surface ? Trouver la clef ?

Kesako Libérez Votre Créativité ? Un petit bouquin (ici chez Amazon) de Julia Cameron, format poche, pas cher, mais qui m'est déjà cher...

Un autre résumé de la semaine#2 chez Chry, ici.

Posté par Sofiah à 09:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

16 septembre 2010

Semaine 1 - Retrouver le Sentiment de sécurité - Bilan

Pages du matin ?

Tous les jours, mais une fois j'ai du les faire plus tard. Des fois des doutes me viennent. Et si en écrivant et en radotant sur ce qui ne va pas, je faisais encore plus exister les choses. Ça à l'air bête... Pourtant. Mais quand je vois le bien fou qu'elles me font. La façon dont je me débarrasse de tout un tas de tracasseries qui sans quoi resteraient à tourner des jours et des jours dans ma tête, et tout ça avec une simplicité déconcertante. Pourtant, je n'écrivais plus de journél depuis, oh! tellement longtemps que ça remonte au siècle dernier ! Fini les "j'aurais du dire ça...", les "mais pourquoi il/elle a dit ça...". Ou beaucoup moins. Et quand il reviennent, je remet une couche le lendemain.
Le principal bénéfice de mes pages pour le moment et justement en dehors du fait qu'elles me vident la tête, c'est que je laisse moins traîner les choses. Mes priorités y ressortent, et au bout de quelques "il faut que je fasse ceci, celà...", ben, je m'y met ! Faut dire que j'aime pas trop radoter sur les mêmes sujets.

Rendez-vous avec l'Artiste
J'ai réfléchi un bon moment à ce que je voulais faire. Aller quelque part ? Pour y chercher l'inspiration ? Et bien non, vraiment non, ce n'est pas de ça du tout que mon enfant artiste avait envie. Mon enfant artiste avait surtout envie d'être seul. De faire des choses pour lui, qui ne font plaisir qu'à lui, qu'il peut ensuite choisir de montrer ou pas. Et bien mon enfant artiste et moi on est repartis en pleine crise de savonnage... Crise qui dure encore d'ailleurs !

Nous avons fait des tas de savons que nous avions envie d'essayer depuis un moment... Comme du savon avec du Grose Sel. En plus, du sel, j'en ai un grand sac ramassé à Guérande...

10_09_Savon_Sel_Indigo

Nous avons aussi fait du savon au charbon végétal et aux encens... Une pure merveille à regarder et à sentir...

10_09_Savon_Noir_Charbon_Vegetal_01

Ils ne sont pas parfaits, mais j'aime leur aspect un peu brut, je suis très heureuse de l'aspect très lisse du savon malgré le fait que j'ai eut du mal à y incorporer mes alcools d'encens.
Tant que nous étions sur notre lancée, mon enfant artiste et moi nous avons aussi fait du savon au henné.

10_09_Savon_H_nn__02


Et là aussi, nous avons pris beaucoup de plaisir à essayer des nouvelles recettes, à réfléchir à la composition, aux couleurs, aux odeurs, à touiller, ensuite à surveiller la préparation, à décorer chaque savon, le tailler, le graver pour certains. A en faire de jolies photos. A les mettre en valeur.
Et comme toujours lorsque je fais des savons, je sais que j'aurais un bonheur immense à les utiliser.

Autres problèmes cette semaine ?
Curieux comme les Dieux vous mettent parfois à l'épreuve ! Je m'en amuse toujours. Moi qui met un point d'honneur à ne pas voir/rencontrer/avoir affaire à des personnes que je juge nocives pour mon développement, ne voilà-t-il pas qu'elles tentent une entrée par la porte de derrière. Mais chez moi, il y a plus moyen d'entrer. Non, c'est non. C'est difficile de dire non. Et je dirais même que limite je me sens toujours coupable d'avoir à dire non, comme si j'étais responsable de me trouver dans la position ou je vais devoir dire non.

Bref...

Posté par Sofiah à 22:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Semaine 1 - Retrouver le Sentiment de sécurité - Part V

Suite et fin des exercices de la semaine 1 ! En fait ma semaine 2 est déjà bien entamée...

J'ai sauté l'exercice 5, faut dire que tous les faire, ça commence vraiment à prendre du temps

Exercice 6 - Voyage dans le Temps
Citer des personnes qui soutenaient votre amour-propre créatif.

Et bien ça paraît bête, mais j'ai eut extrêmement de mal à en citer même un seul. Et ce n'est pas faute d'avoir chercher pourtant. Peut-être est-ce parceque petite j'étais aussi plutôt douée à l'école, c'est plutôt ce que l'on retenait de moi. Pourtant, j'adorais déjà la musique et créer des choses; Danser. Peindre. Mais même si mes camarades eux trouvais toujours que mes dessins valaient le détour, ce n'est pas ce que mon entourage retenait de moi.

Exercice 7 - Voyage dans le temps II

Au départ, je pensais le zaper. Pas par manque de temps - je pensais d'ailleurs qu'il ne prendrais que peu de temps. Mais parceque je le trouvais un peu cul-cul la praline. Mais je me suis dit "de toutes façons, je trouve toujours que c'est culcul la praline, y compris les affirmations positives".

Sélectionnez ou écrivez un discours d'encouragement agréable. [...]

Je m'y suis donc collée. Au départ au crayon, et puis finalement je l'ai tapé, histoire d'avoir quelque chose de propre. Je me suis appliquée. J'ai choisi, cherché mes mots. Refait des phrases. Je l'ai ensuite collé dans mon cahier d'exercices. Et bien, ce fut un moment génial ! Ca fait du bien de voir certaines choses noir sur blanc. Surtout pour quelcun qui comme moi a la critique plus que facile envers elle-même. Et qui accepte si difficilement les compliments. Qui ne pense jamais les mériter.

Exercice 8 - Vies Imaginaires
Si vous aviez 5 autres vies à mener, que feriez-vous dans chacune d'elles ? [...]
Pas de problème pour cet exercice !  Un exercice plus qu'amusant dans lequel la touche-à-tout que je suis n'a eut aucun mal à se projeter... 5 vies seulement ?

  • Danseuse, quelque part dans les balkans
  • Guérisseuse
  • Explorateur botaniste
  • Moine copiste enlumineur quelque part en Irlande ou en Ecosse
  • Alchimiste, astronome au moyen âge, quand il y avait plein de choses à essayer et à expérimenter...

Art_Journal_Tissus_Tzigane
Si j'avais eut une vie d'explorateur botaniste...

Exercice 9 - Travail sur les affirmations et les propos impulsifs
Un travail fort intéressant. Même si l'incontournable Technique de Visualisation Créatrice, j'avoue que je ne me suis jamais collée de manière un peu sérieuse et assidue aux affirmations positives. Et bien, une fois de plus j'ai eut tord, ou peut-être était-ce pour me protéger de tout ce qui n'a pas tarder à surgir de mon pauvre esprit blessé. Car oui, ça a l'air bête. Pourtant, dans les affirmations que j'ai choisies il n'y a rien qui ne soit vraiment vrai. Qui ne soit impossible, au contraire. mais à peine j'ai pris mon stylo que les "ben voyons", "surement oui", "enfin, si tu crois qu'on t'as attendue pour ça", "du talent?", "de l'originalité?", "mais tu te prend pour qui?"... Et j'en passe et des meilleures...
Bref, je vais un peu plus encore taquiner l'affirmation positive dans les jours qui viennent.


Posté par Sofiah à 11:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Par 4 Chemins # XV Terre

Un thème cher à mon cœur encore une fois, qui fait partie de la série "éléments" retenus pour le mois de Septembre dans la cadre de Par 4 Chemins.

Thème qui m'est cher donc, mais une fois de plus, j'ai eut du mal à me mettre dedans, ce qui explique en partie le retard cette semaine. Je suis toujours dans mon travail sur l'élément Eau, donc j'ai du essayer à plusieurs reprises de m'y remettre. Du coup, mes méditation sur l'élément Eau en ont pris un coup aussi. Bref, autant des thèmes plus généraux fonctionnent, que des thèmes de ce type vont un peu trop à l'encontre de ce que je fais par ailleurs dans ma pratique spirituelle quotidienne. Pourtant, j'ai déjà fait plusieurs pages sur le thème de la Terre, mais justement, à des moments où ils avaient plus de sens pour moi, des moments où la Terre me faisait signe.

Bref... je m'y suis tout de même remise...

  Art_Journal_Element_TERRE_Texture_2

J'ai commencé par préparer le fond, le rendre épais, dense, j'ai incorporé de grosses paillettes à mon gesso que j'ai travaillé au couteau.

 

Art_Journal_Element_TERRE_Texture

 

C'est curieux, j'avais ce que je voulais faire en tête, mais je ne trouvais pas le temps/l'envie de m'y mettre. Quand je m'étais mise devant ma page blanche, c'est immédiatement cette idée de grotte et de couches protectrices de la Terre qui m'était venue. Ensuite.. c'est à dire après avoir laissé reposer de longs jours...

 

Art_Journal_Element_Terre

 

Pour les couleurs, des crayons aquarellables, un peu d'acrylique, mais je trouvais que le tout n'était pas assez terrien. Et j'ai ajouté dans la couche la plus basse de la terre rouge sombre et argileuse ramenée de voyage.

Au final, je suis assez contente d'avoir essayé de nouvelles technique, même si le rendu visuel est trop "doux" à mon goût. Peut-être parceque je l'ai fait dans une mauvaise journée ou j'avais besoin de douceur ? De la protection de la Terre ? De sentir que je peux à tout moment me réfugier dans son sein pour m'y ressourcer ? Au départ, je suppose que j'avais plutôt en tête quelque chose de plus sombre, de plus lourd, de plus dense.

 

Par 4 Chemins, un teasing créatif et aussi méditatif pour moi, quelques infos par là...

55516963_p

Chez Aliénor :

Alienor

Posté par Sofiah à 08:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

07 septembre 2010

Par 4 Chemins # XIV Air

Déjà le 14ème thème, et ce n'est pas sans fierté que je regarde un peu derrière moi et que je me dit que j'ai tenu ! Malgré pas mal de déplacements, j'arrive à m'organiser avec les thèmes. Ce ne sont pas les seuls thèmes sur lesquels je travaille dans mon journal, mais c'est vrai que le fait d'avoir une dead-line toutes les semaines me maintient dans une sorte d'énergie qui me fait aller de l'avant.

Trêve de blablas, le thème de cette semaine c'est l'Air. Et pour la première fois je sèche! Pas tout à fait non plus. L'Air, c'est pourtant bien mon élément, il y a pas à dire. Et je me réjouissais de m'y consacrer. Mais voilà que je fais une série de méditations pour apprivoiser l'élément Eau en ce moment, et c'est je pense ce qui m'a très fortement influencée vendredi soir quand j'ai voulu faire ma page... Je ne vous montrerais pas le résultat aujourd'hui, je me le garde de côté pour le thème de l'Eau! D'autres raisons à ce thème "décalé", c'est sans doute aussi tout le travail avec le bouquin de Julia Cameron, qui m'amène à être plus à l'écoute de mes émotions. Pourtant j'ai déjà fait pas mal de pages sur le thème de l'Air...

Bref, 2ème essai donc... Je me ré-imprègne de l'élément Air avant de commencer, fenêtres ouverte, ma fontaine est éteinte, un peu d'encens... C'est parti !

Art_Journal_Element_AIR

J'ai utilisé cette fois-ci un fond. J'aurais voulu donner à la fois une impression de mouvement et de légèreté, mais de pouvoir aussi. J'en ai fait des couches avant de parvenir à ce résultat dont je ne suis pas si satisfaite. J'ai utilisé pas mal de choses pour cette pages, des craies et crayons aquarellables, des acryliques diluées sur lesquelles j'ai vaporisé de l'alcool - au passage, faut que je creuse cette technique qui dissout un peu l'acrylique en créant des effets pas inintéressants. J'ai travaillé au mouchoir pour donner du "souffle" à ma page !

La Libellule est un animal que j'affectionne particulièrement. Comme le papillon, elle se présente souvent à moi pour me faire signe.

Et je continue sur ma lancée... des mots ! Légère comme l'Air ? Pure comme l'Air ? Transparent comme l'Air ? Tout est possible. L'Air est l'élément qui porte mes souhaits, mes désirs et mes pensées les plus subtiles.

Rendez-vous dans 15 jours pour voir ma page sur l'élément Eau...

Et pour tout savoir...

55516963_p

Chez Alienor :

Alienor_Air

Chez Aegiale :

P4C_14_Air20100912400

Posté par Sofiah à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

06 septembre 2010

Brigit is Back !


Posté par Sofiah à 13:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

04 septembre 2010

Semaine 1 - Retrouver le Sentiment de sécurité - Part IV

Je vais sauter quelques exercices je pense... C'est qu'un emploi du temps, ce n'est pas extensible.Donc je zape la lettre... Quoi que! C'est presque tentant !

Exercice 4 : Voyage dans le temps : une histoire d'horreur !

Une autre qui est assez amusante, c'est au CP cette fois-ci. J'étais plutôt une bonne élève, attentive et pas chahuteuse, du coup, je ne faisais que très peu de fautes lors des exercices. Voir même, je n'ai pas fait de fautes pendant des mois. Mais quand je regardais les cahiers de mes petits camarades lors des corrections, je trouvais que c'était vraiment joli toutes ces couleurs, en plus des stylos bleus, eux ils pouvaient réécrire au stylo vert, et la maîtresse leur mettait bien plus de rouge qu'à moi. Je trouvais ça tellement joli, tellement joli toutes ces couleurs, qu'un jour j'ai fait exprès de ne pas recopier ce qui était au tableau. A mon avis, ça devait être un peu gros ! Je me suis fait capter direct, l'instit a pris ça pour de la rébellion, alors que moi, tout ce qui me plaisait, c'était ce bleu, ce vert, ce rouge...

Enfin, ça c'était au temps du CP, ensuite, la langue française m'a offert suffisamment d'occasions de l'utiliser mon stylo vert...

Et pour exorciser ma première "histoire d'horreur" comme les appelle Julia Cameron, j'ai fait ça :

Histoire_d_horreur

Un pré ET un immeuble! Et du texte aussi... Enfin, on  y va mollo quand même sur le texte. Une fois fini, j'ai même trouvé que ça méritait bien un petit cadre - moi qui met si peu souvent mes toiles en valeur.

Posté par Sofiah à 09:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

03 septembre 2010

Gratitude Friday X

J'aime retrouver une certaine petite routine... qui me permet de revenir à ce genre de petits rituels qui me fait du bien...

54603659_p

 

Cette semaine, il est plus que jamais clair pour moi que des personnes croient en moi et en mon art, qu'elles ont confiance en moi. Je suis extraordinairement chanceuse d'avoir pu toucher ainsi de si belles personnes, au point qu'elles me soutiennent, me mettent en relation avec d'autres, parlent de moi, que leurs paroles sont suivies d'actes.

Je suis aussi reconnaissante envers l’Univers de me faire prendre conscience que si parfois il a mis sur mon chemin des personnes qui clairement passent à côté de leur vie et de leur créativité, qui ne vivent pas en accord avec elles-mêmes, c'était aussi pour que moi-même j'évolue.

Je suis reconnaissante pour les Cycles d'évolution. Chaque jour est une nouvelle possibilité de créer ma réalité. Tout revient et se transforme, il n'y a pas de moment ou tout doit se jouer. Chaque jour me montre qu'il n'est jamais trop tard. 

Je suis reconnaissante envers la Dame Noire de me montrer si clairement ce que laisser tomber ses vieux schémas signifie. Il est bien sur toujours plus facile de se rendre compte des choses après coup, mais je mesure à présent à quel point j’ai pu faire des choix qui me mènent à présent sur d’autres voies. Et que certaines personnes, avec tout le respect que je peux avoir pour les bons moments passés ensembles ne correspondent plus à mon évolution actuelles. D’ailleurs mon épanouissement les met mal à l’aise. Si nos chemins doivent de nouveaux se recroiser, alors ils se recroiseront, mais pour l’heure, merci pour ce vide qui fait de la place à de nouveaux germes de relations créatives et enrichissantes.

DSC_0119

Je suis infiniment reconnaissante de toute la Lumière autour de moi, et pour la première fois depuis des années, j'apprécie pleinement cette partie du Cycle de l'année, l'obscurité de la nuit qui se fait de plus en plus présente, et qui me promet de beaux moments  comme autant de possibilités de nouvelles introspections.

Je suis reconnaissante pour toute stabilité qui semble s'être installée dans ma vie, une stabilité loin d'être figée, mais un fort sentiment de certitude, de tranquillité, de sécurité... C'est cette stabilité qui me permet d'explorer mes zones d'ombres sans danger, je peux plonger dans le puits de mon inconscient en sachant qu'il y a des marches pour remonter.

Mon âme déborde de joie pour tous ces signes, ces rêves, ces petits riens qui remplissent mon quotidien de poésie et de magie.Poésie et magie qui se transforment en autant de sources d'inspiration pour moi.

Enfin je suis reconnaissante pour ce merveilleux appartement, pour la mer qui fait partie de mon décor toute la journée, pour ce ciel merveilleusement bleu, ces couchers de soleil incroyables.

 

DSC_0011

Posté par Sofiah à 11:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

02 septembre 2010

Semaine 1 - Retrouver le Sentiment de sécurité - Part III

Les exercices de la semaine... C'est que le programme est tout de même assez chargé !

Exercice 1 : Les pages du matin

Pour le moment je m'y tient. Je ne le fait pas toujours dès le saut du lit, j'essaie de le faire au plus tard dans l'heure qui suit, en buvant mon café ou mon thé. J'essais de les faire le plus vite possible. Je l'ai déjà dit, mais je suis complètement addict !
Je sais juste qu'à un moment il faudra les relire, et là, je me dit, non ! ! ! Tout ça ? ? ? Mais combien de temps ça va me prendre?

Exercice 2 : Le Rendez-vous d'Artiste
Je ne l'ai pas encore fait. Aujourd'hui très certainement. Mais je ne sais pas encore vers où aller. Julia Cameron cite des petits plaisirs à s'offrir et que l'on fait seul. Bon, j'avoue que je suis du genre à me faire plaisir ! Il n'en a pas toujours été ainsi, mais depuis quelques années bien compris que si moi-même je ne prenais pas soin de moi et de mon amour-propre, personne ne le ferais. Mon cher et tendre un peu, mais il fallait que j'apprenne à m'aimer suffisamment pour que lui-même continuer à m'aimer. Du coup, je ne sais pas encore trop ce que nous allons pouvoir faire ensemble ? Je pense que je vais l'interroger au pendule...

En fait, je crois que je suis aussi intimidée. Et que j'ai peur. De quoi? Mais de passer deux heures dans l'intimité de on artiste intérieur. Et s'il m'en voulait de ne pas lui consacrer assez de temps?

Exercice 3 : Voyage dans le temps : citer les ennemis de votre créativité
Un exercice bien intéressant ma foi, et fort instructif... Quelle liste !
Et en la faisant, je me rend compte que les choses ne sont pas aussi "simples" qu'on veut le penser parfois. Il n'y a pas que les parents et la famille. ce serait trop simple en effet.
En dressant cette liste, je me rend compte qu'il y a des choses qui datent de mon enfance, et des évènements plus récents. Les petits évènements, remarques mal placées et désobligeantes de mon enfance, même si elles marquent sont souvent le fait d'inattention. Les gens ne pensent pas forcément à mal, mais ne font pas attention au fait que leur propos auront. Même lorsqu'il s'agit d'instits. Assez fou de penser que des adultes puissent travailler avec des enfants et ne pas se rendre compte que parfois ils n'essaient pas de se rendre compte des effets de leurs paroles. Il est vrai que mes classes de primaire datent des années 80. Mais j'ai aussi eut de très bons instits.
A l'âge adulte, dans mes monstres, il y a deux profils types qui se dégagent : les jaloux parce qu'ils savent qu'ils n'ont pas le niveaux, et les frustrés et complexés qui n'exploitent pas leur talent.

Exercice 4 : Voyage dans le temps : une histoire d'horreur !
Et bien j'en choisi une qui date de la maternelle. Choisi, ou elle s'est choisie toute seule. Des années que je l'avait oubliée cette vieille histoire... mais qui est plus que riche en enseignement.

A l'époque je ne parlait pas encore très bien français, ce n'est pas la langue que nous parlions à la maison. Après-midi peinture, sur des grandes feuilles au mur, un luxe que je n'avais jamais à la maison, et même de la vraie peinture ! Mais avant de commencer, la "maîtresse" demande à chacun ce qu'il va dessiner/peindre. Je voulais faire un immeuble. C'est bête, mais j'en avais vu un quelques jours auparavant pour la première fois. Enfin, 4 étages, c'était pas les grattes-ciels de New York, mais moi qui n'avais vu que des maisons de village ça avait de quoi m'impressionner. Toutes ces fenêtres, et c'était haut ! Je m'applique. Je crois que c'était même assez réussi.
Mais voilà qu'arrive le monstre derrière moi, qui me houspille devant toute la classe! "C'est ça un Pré ? Venez voir! Elle avait dit qu'elle peignait un pré et en fait c'est un immeuble! C'est ça que tu appelle un pré dit?". Ben non! Espèce de maîtresse nulle ! Je te dit que c'est pas un pré c'est un immeuble que je voulais faire. Et c'est un immeuble d'ailleurs. Bon, c'est pas de ma faute si tu comprend pas ce que je dis ! Après tout moi je te comprend bien (au passage, ça y est, je sais que ce que j'appelais "prèdio", dans ton langage à toi c'est "immeuble"). Je me doute bien qu'il y avait bien un aspect pédagogique à la démarche. Mais c'est un peu une vison de la pédagogie que je ne partage pas. Où est le plaisir? Ou est la spontanéité? Et être punie (si!!!! au coin!!!!), juste pour ça?

Ma conclusion: ce n'est pas ce que l'on vit qui compte, mais la façon dont on le vit !
Bref, un exercice qui me fait sourire, mais je vois bien que je peux encore le creuser.

Posté par Sofiah à 22:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Mythologie créative

Une petite pause récréative, un peu grâce à Nolwenn, je suis retournée faire un tour du côté de chez Magpie Girl, j'avais même pas suivi qu'elle avait commencé à mettre en ligne des vidéos, qui sont vraiment sympa...

Celle-ci rentre bien dans le cadre d'une démarche de reconquête créative :

Realty TV and the Myth of the Big Break from Rachelle Mee-Chapman on Vimeo.

J'aime et je partage mais ne saurait peut-être pas l'exprimer aussi bien cette vision du chemin vers ce que l'on veut être/devenir. Chaque évènement est une étape. Il n'y a jamais "une seule chance" ou "la dernière chance d'y arriver". Tout n'est qu'étapes.

Et Cycles oserais-je ajouter.

Posté par Sofiah à 12:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Semaine 1 - Retrouver le Sentiment de sécurité - Part II

Suite de mes réflexions d'hier en ce qui concerne la lecture de la semaine 1. J'ai continué hier à me questionner sur les "convictions négatives" que je pouvais avoir à mon propre sujet.

Votre ennemi intérieur : Convictions Négatives élémentaires

Et bien je crois que j'ai un peu de mal à reconnaître en avoir, des convictions négatives. Comme si elles étaient une faiblesse. Tout est question d'éducation, d'environnement, de codes sociaux. Dans les cultures anglo-saxonnes, un peu d'auto-critique ne fait pas de mal et est au contraire bien perçu. En France, je pense que c'est un peu différent. Le simple fait d'admettre que l'on a eut tord c'est bien souvent "donner le bâton avec lequel on va se faire battre". On n'aime pas nécessairement entendre des autres quelles sont leurs erreurs, on se sent pris au piège. "Quoi? Faut-il a mon tour que j'admette des torts?". C'est presque pris comme un signe de supériorité. Oser admettre que l'on a le droit de se tromper.

Du coup... Non, il ne faut rien laisser paraître, tout va bien, je maîtrise tout, je contrôle tout, je n'ai pas besoin d'aide, je sais comment faire ! Alors qu'en réalité mon corps et mon âme se crispent Tu ne doit pas te laisser aller, tu n'as pas le droit de te tromper, tu n'as pas le droit d'être faible, tout doit être parfait.
Et la meilleure façon d'être sûre de ne pas me tromper n'est-elle pas de ne rien faire ?
Aïe, aïe, aïe !!!

   

DSC_0213



L'allié qui est en vous : armes affirmatives

J'ai bien lu des choses tentantes concernant les affirmations positives (l'incontournable Shakti Gawain ou même chez Denise Linn).
Mais souvent je passe un peu rapidement sur ces exercices. "Oui, bon, oui, d'accord, je suis géniale". Forcément ça ne mène pas bien loin. Cette fois-ci j'ai essayé de faire l'exercice tel que présenté. C'est à dire que j'en ai retenu une première  affirmation, et je l'ai copié. Copiée et recopiée à la main. Vite à certains moments, plus lentement et en m'appliquant à d'autres. Et que comme l'auteur le prédisait, les réactions de rejet de mon "censeur" ne se sont pas faites attendre.

Mais en même temps que la voix de mon censeur, j'entends aussi la voix de mon cœur et de mon âme, et j'ai au fil des recopiages modifié ma première affirmation pour qu'elle soit de plus en plus précise.

Au fil de l'écriture une autre affirmation, une autre d'une simplicité tellement réconfortante est venue à moi. Et elle me fait du bien celle-là. Elle balaye pas mal d'objections, qu'il s'agisse des miennes ou de celles des autres. Je suis unique et ma voix est unique. entre apaisement et excitation, je me sens comme un torrent au printemps, un torrent qui découvre sa puissance, qui découvre qu'il peut traverser des montagnes, et même les façonner !

Julia Cameron recommande d'utiliser les affirmations après les Pages du Matin, je vais m'y mettre dès demain.

DSC_0215

"Trop souvent c'est l'audace et non le talent qui conduit l'artiste sur le devant de la scène"

   

Posté par Sofiah à 10:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

01 septembre 2010

Semaine 1 - Retrouver le Sentiment de sécurité

Quelques réflexions sur cette première semaine...

Les Artistes Fantômes
Julia Cameron nomme Artistes-Fantômes ceux qui n'assument pas d'être artistes, et qui vivent leur vie artistique par procuration. Au travers des créations des autres artistes. Ces personnes se tournent en général vers des carrières en lien avec le domaine artistique, mais sans créer elles-mêmes.

J'ai été certainement à plusieurs reprises tentée de devenir un "artiste-fantôme". Ma principale excuse était l'argent bien sûr. Alors qu'en y regardant de plus près, ce que je faisait ne me permettait pas d mieux vivre pour autant. Et puis, je ne suis pas peu fière d'avoir su dire stop. Je me suis assez vite dit que si j'avais quitté une certaine orientation professionnelle qui me permettait d'être vraiment à l'aise financièrement, ce n'était certainement pas pour faire les choses à moitié.

C'est assez insidieux, mais en réfléchissant je pense que parfois certains artistes se servent aussi des "Artistes-Fantômes" en tant que faire valoir, pour avoir une équipe dévouée à leurs côtés aussi. Régulièrement, on tente de me replacer dans ce rôle là. De moins en moins il est vrai. Auparavant, ce genre de situations me remplissait de nouveaux de doutes, je me disait que certainement si ce n'était que pour cela que l'on faisait appel à moi, peut-être n'avais-je pas autant de talent que je pensais en avoir. Et puis, tel l'Aigle, j'ai regardé les choses d'en haut. Je me suis dit que si moi-même je n'étais pas sûre de la valeur que je pouvais avoir, comment les autres le pourraient-ils? Et ma voix est de plus en plus ferme et de plus en plus claire lorsqu'elle répond que non, non, ce n'est pas mon métier.

 

  Chemin

 

Protéger notre Enfant Artiste Intérieur
Oui, bien sûr. En lisant cela paraît évident qu'il vaut mieux ne pas se confronter trop rapidement aux critiques des autres. Mais là je sens bien quelques réticences chez moi.

Je suis d'une nature tellement peu sûre de moi, que je fais partie de ceux qui justement attendent des années et des année d'être sûrs d'être à la hauteur. Pas seulement une forme de perfectionnisme. C'est plutôt que j'aime savoir que je suis légitime à la place que je revendique. Faire les choses devant des amis est une chose. Pour un public en est une autre. Et souvent je constate que les choses ne sont pas aussi simples. Par respect pour le public justement, mais aussi pour mon propre plaisir, j'aime que les choses soient au moins "présentables". Or les autres ne le pardonnent pas forcément. Combien de retours de manivelle n'ai reçus, parce que l'on interprète cette timidité et ce perfectionnisme comme de la supériorité et une attaque directe contre ceux qui n'ont pas le même degré d'exigence.

Je n'ai pas encore totalement réussi à concilier tous ces aspects. La solution qui me convient le mieux est celle de faire la sourde oreille. Ne pas entendre ce que disent les autres, ne pas chercher à avoir leur approbation, et ne pas me sentir atteinte par les critiques.

 

Votre ennemi intérieur : Convictions Négatives élémentaires

Julia Cameron cite Joseph Chilton Pearce :
" Pour vivre une vie Créative, il ne faut plus craindre d'avoir tord."
C'est bien là une de mes principales limitations...

Croire que je n'ai pas ma place, que je n'aurais rien à dire, rien à apporter. Et bien bien sûr la peur et l'angoisse d'être confrontée à la critique. La peur du refus. la peur d'avoir l'air bête aussi.

Croire aussi qu'il est trop tard. Que j'aurais du commencer plus jeune. Que je n'aurais pas le temps. Le temps avant quoi d'ailleurs ? De mourir ? De vieillir ? Une fois de plus mon intellect sait bien qu'il n'en est pas ainsi, mais mon inconscient refuse de l'admettre et émet toujours des réserves.

Pour y remédier ? Les bonnes vieilles affirmations Positives ! J'avoue que je n'ai jamais été suffisamment assidue avec mes affirmations positives pour pouvoir vraiment en tester les effets. Je suis en général plus à l'aise avec ce qui a trait à la visualisation créatrice. Je vais un peu travailler la dessus, ça rejoint un peu le blocage que je sens concernant les mots... Et j'y reviendrais très certainement.

   boulot

12 Semaines pour moi...

Il y a de longs mois, j'ai lu cet article qui m'a interpellée. J'avais déjà entendu ou lu des choses à propos de cet ouvrage, mais je ne me considérais pas comme ayant besoin de "libérer ma créativité". Peut-être n'en avais-je d'ailleurs pas besoin à l'époque. Le fait est que les besoins changent au fur et à mesure que j'avance, et que ma quête d'équilibre ne semble pas avoir de fin.

Et voilà donc que ces "pages du matin" éveillent en moi de nouvelles envies. Je me suis jetée avec avidité et délectation dans ce rituel quotidien avant même d'avoir pu rentrer en France et prendre possession de la fameuse bible des Artistes...

Mais cette fois-ci je l'aie !

Julia_Cameron_Liberez_Votre_Creativite

Je ne suis donc pas peu fière d'avoir réussi à maintenir depuis ces quelques mois une certaine régularité dans la rédaction de mes Pages du Matin, même en voyage parfois - il faut dire que mon cher et tendre est la personne la plus compréhensive qu'il m'ait été donné de connaître.
Mais cette fois-ci c'est parti pour 12 semaines de découvertes - je suis folle de joie !

Posté par Sofiah à 07:47 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,



Fin »