29 septembre 2009

La Peau du Serpent

Toute cette vilaine peau qui craquelle avant de céder la place à une toute neuve et aussi jolie m'a rappelé mon ami le Serpent. Je suis donc partie à sa rencontre, je l'ai comme la dernière fois retrouvé au pied d'un puit dédié à Brigid.

 

Il me siffle que les choses se mettent en place. Que le venin lorsqu'il ne détruit pas renforce.

 

Et effectivement, les choses suivent leur cours lorsque je cesse de tenter de les retenir. Lorsque j'ouvre mon cœur et mon âme, la différence est tout de suite là. De grandes discutions avec mon cher et tendre pendant ce break, ou du coup il devait faire pas mal de choses à ma place. Et ces discutions nous ont permis d'aborder et de commencer à démêler le sac de nœuds de nos vies familiales respectives. Un sacré point commun dont nous nous serions bien passés que celui d'avoir ainsi des familles déchirées et qui tentent de nous mêler à leurs histoires.

Certains disent que l'on ne choisi pas sa famille. Je ne sais à vrai dire. Je me rend compte à quel point tous les obstacles venus justement de ma famille m'ont amenée à réfléchir sur mon chemin de vie, à devoir me situer autrement dans cette vie que seulement par rapport à un lien du sang.

Pour mon cher et tendre aussi c'est difficile. Lui est encore dans la tentation de contrôler les choses. Que tout "redevienne comme avant". Mais comme avant quoi? En réussissant à en parler tous les deux, les choses s'éclaircissent. La reconnaissance mutuelle de nos souffrances est déjà un grand pas en avant. Reste à éliminer ce sentiment de culpabilité qui continue de nous hanter tous les deux. Et si, et si, et si,...

Sssssi, tssss, tssss,...

En écoutant siffler le Serpent, je laisse de côté la vieille peau abimée par la culpabilité et les doutes. Entre les tréfonds de la Terre et la lumière du chaud Soleil mon corps et mon âme glissent langoureusement et harmonieusement.

 

 

Serpent_Animal_Totem_Oracle_Celte

 

Pour Philip Carr-Gomm dans son Oracle des Druides, le Serpent...

"représente nos morts et nos renaissances successives"

"Vous abandonnerez facilement le moment venu une vie devenue obsolète - que ce soit lors de votre mort physique ou d'une évolution de votre personnalité dans votre incarnation présente"


Commentaires sur La Peau du Serpent

    J'aime beaucoup te lire concernant le serpent parce qu'il croise ma route souvent depuis un peu plus d'un an... je le trouve très patient car il me fait peur et je ne me sens pas prête pour lui... il reste pourtant présent, autant que j'arrive à l'accepter.

    Posté par Aegiale, 30 septembre 2009 à 09:52 | | Répondre
  • Peurs et hésitations

    Moi aussi ça fait tellement longtemps qu'il me faisait signe, que je ne sais pas pourquoi j'ai autant tardé à prêter l'oreille à ses précieux enseignements. Pourquoi d'ailleurs?
    N'ai pas peur Aegiale, c'est un très doux compagnon de méditation. Un peu froid, mais très doux.

    Posté par Sofiah, 30 septembre 2009 à 12:22 | | Répondre
  • Doux oui, je me souviens de ma surprise la fois où j'ai eu un python entre les mains. Et je n'en reviens toujours pas d'avoir réussi à toucher un serpent, mais sans doute n'en avais-je que peur à l'époque (maintenant, même une simple photo de serpent est quelque chose de difficilement regardable pour moi).... Tu m'encourages à m'enhardir, à me laisser approcher et à tendre l'oreille... Merci.

    Posté par Aegiale, 01 octobre 2009 à 10:48 | | Répondre
Nouveau commentaire