09 septembre 2009

La Puissance de la Caillach

Elle a quelque chose de la Pythie je pense. Comme si la vérité était effrayante.

 

A ne pas vouloir écouter la colère qui sommeillait en moi, elle s’est retournée contre moi. Comme si la Caillach se réveillait lorsque les pleurs de l’Enfant Abandonnée étaient trop forts. Lorsque je refuse de reconnaître les injustices dont j’ai été victime, parceque oui, il y a toujours une part de moi qui s’en sent un peu responsable, c’est là que la Caillach se présente sous ses traits les plus effrayants. Mon doux compagnon est lui aussi très effrayé par ces incursions, et me dit que dans ces cas-là « on dirait que je n’ai même plus le même visage ».

 

En écoutant la Caillach, je découvre qu’elle possède aussi la douceur d’une grand-mère. Que ses colères sont aussi une façon de faire place nette autour de l’Enfant Abandonnée. Qu’ainsi elle la protège, chose dont celle-ci serait incapable.

 

Lorsque je reste à l’écoute de la Caillach je me rends compte de combien elle m’est précieuse, je prends conscience de la façon dont elle défend tout le pays de mes sous-personnalités contre tous ceux qui voudraient me blesser, profiter de ma gentillesse, de mes faiblesses ou encore me dévaloriser. C’est en réalité une vraie Guerrière. Si je reste à son écoute, elle me prévient des dangers en évitant les conflits. Si je fais la sourde oreille, que peut-elle faire d’autre sinon prendre les armes ?

 

Enfin, la Caillach c’est celle dont le souffle peut détruire tout ce qui m’encombre : des relations qui ne mènent nulle part, des boulots qui ne me conviennent pas, les personnes nuisibles, les situations ou rien ne se passe. Elle est aussi Purificatrice.

 

Enfin, la Caillach c’est aussi celle qui me pousse vers de nouveaux horizons. L’Aventurière qui n’a peur de rien, et surtout pas de laisser quoi que ce soit derrière elle.

 


Commentaires sur La Puissance de la Caillach

Nouveau commentaire